samedi, 06 janvier 2007

(Centre Ville n°16)

Ma belle soeur voulait nous emmener dans un très bon restaurant sur la rive du canal, mais il est trop tard, ils ne servent plus. Encore une fois notre horloge biologique d'occidentaux nous a plantés pour l'heure du diner. Il est presque 20h et la plupart des restos ne veulent pas servir passé 19h30...

Nous trouvons tout de même un restaurant d'Etat sur la même rive...ma belle-soeur nous indique qu'ils y font des vapeurs délicieuses...adjugé! Nous sommes seuls dans le restaurant, à part une table qui est clairement en train de finir de diner...et très à la traîne...autant dire que nous avons dépassé toutes les limites de la bienséance pour diner, notre horaire est au delà de tout qualificatif ;P Nous payons notre menu vapeur (4€!!) et nous installons autour de la table.

Là, je crois bien que malgré la liste exhaustive que je pourrai dresser, vous auriez du mal à imaginer tous ce qui à débarqué sur notre table !!!...Ceci étant dit, je vous la dresse quand même ;)

Alors ... Ce sont d'abord deux gigantesques pyramides de tofu en fines lamelles, l'une au soja et l'autre baignant dans un bouillon de fruits de rivière qui arrivent au centre de la table (heureusement, une fois cuit, le tofu ça va ;). Suivent, en nombres de petites assiettes de diverses légumes marinés tels des carottes, des petites asperges, des champignons, ici aussi les fameuses fauilles ressamblants à des feuilles d'épinards frais. Ce n'était que le début....

Le plat de résistance se décompose en une dizaine de variètés de bouchée vapeurs! Les Dian Xin (dim sum)! Il y en au boeuf, au porc, aux crevettes, au crabe, aux herbes et, de loin les plus étonnants de grands et plats dian xin remplis de bouillon et farcis à la viande. On y plante une paille pour aspirer le bouillon et ensuite seulement on s'autorise à le découper... C'est tout simplement délicieux, c'est le point culminant du diner et après ces bouchées là, nous ne pouvons plus rien avaler. Pourtant il reste tellement de choses sur la table, ça fend le coeur. Du coup on se fait un doggy bag, de loin le plus impressionnant doggy bag qu'il m'ai été donné d'emmener d'un resto!

 

medium_mariage1_246.jpg
Pouf, il est plus que temps d'aller marcher un peu...

15:05 Publié dans CHINE | Lien permanent | Commentaires (8)

samedi, 14 octobre 2006

(Centre Ville n°15)

Nous saluons nos guides. Je crois bien qu'on les a épuisés et il faut bien dire qu'on l'est un peu aussi...goodbye minibus!

La ballade sur les larges trottoirs de Yangzu commence. Nous avençons dans les grandes avenues commerçantes et les boutiques en tous genres fleurissent sur chaque trottoir. Il ya même une boutique de mariage qui s'appelle.."...comme moi ;) Arrivés à un angle, nous croisons un marchand ambulant de tofu, il est en train de le préparer...et là, une fois sous les effluves de la préparation de tofu, je peux vous assurer qu'on serait tombés comme des mouches les uns après les autres, non parce que je sais pas si vous avez idée de l'odeur que dégage la cuisson du tofu!!! C'est ...une infection :S! Nous sommes tellement surpris que ça nous fait plutôt rire qu'autre chose:)

Nous nous éloignons tout de même aussi rapidement que possible de ces relents...en direction des rives des nombreux canaux qui traversent Yangzu. Sur une des rives, une magnifique promenade en bois a été aménagée, c'est un bonheur de s'y ballader et d'y faire quelques pauses sur bancs qui la jalonnent. Il y a plusieurs restaurants et teahouses qui bordent le canal tel des peniches encastrées à même les quais. Nous nous arrêtons dans un teahouse et autour d'une grande table ronde, nous savourons le repos du guerrier autour d'une bonne bière locale ou d'un thé vert selon. C'est un moment agréable, un relachement du corps et en particulier des yeux. je me recentre au regard des visages qui m'entourent, tous familiers et la plupart d'entre eux plus que cela encore.

Rassemblant mon courage, je m'arrache à cet envoutement du moment et nous sortons du teahouse. La bière m'a engourdie les jambes mais c'est léger et à vrai dire pas tout à fait désagréable. Juste à la sortie se trouvent de grandes balançoires et quelques unes d'entre nous moi y compris, n'y résistons pas!

Le soir commence à tomber et nous décidons de diner en ville. Les lumières s'allument succesivement...et c'est ici aussi, un feu d'artifice de couleurs gaies et flashies. Tous les immeubles du centre ville ont leur comptant de néons multicolores. Les boutiques sont toutes aussi lumineuses. Nous partons à la recherche d'un bon restaurant pour notre dernier soir à Yangzu... 

17:45 Publié dans CHINE | Lien permanent | Commentaires (11)

mardi, 10 octobre 2006

(La Demeure d'un Notable n° 14)

A peine enfourné notre Mac do au soja (rigolez pas, c'est véridique !!), il faut se remettre en route.

En début d'après-midi, nous allons visiter la maison d'une grande famille de Yangzu, un ancien milliardaire chinois très influent au XIX ème siècle et ses enfants après lui. C'est aujourd'hui l'Etat qui la possède et il en a fait un musée ouvert au public. Elle est encerclée d'une grande muraille grise et son architecture se décline en un dédale de murs gris. Dis comme çà, ça à pas l'air top, j'vous l'accorde ;P, mais en réalité, c'est très serein, c'est isolé et silencieux au coeur de la Ville, et le gris des murs accentue chaque joliesse du lieu: les portes, grandes, en bois peintes en rouge vermillon et parfois ornées d'enluminures incrustées, les fenêtres aux nombreux carreaux sculptés à même la charpente, les meubles et nombre d'entre eux occupent un espace autour d'eux qui suffit à emplir votre champs de vision. La visite s'effectue de pièces en pièces, traversant de nombreuses courres intérieures et au travers se petits couloirs murés de chaque côté donnant au lieu une dimension intriguante et pour sûr bien des intrigues ont bien eu cours en ces lieux...

 Cette maison en vérité tenait plus du domaine que de la simple maison, la vie devait s'y organiser à huis-clos à l'intérieur de cette muraille protectrice et entre le quartier des femmes, la maison du maître, le quartier des domestiques et les divers lieux communs. Une vraie petite ville dans la ville.

Elle est aussi, remplie d'histoires et d'Histoire qui font de notre exploration des lieux un moment riche de culture et même d'émotion. C'est un euphémisme que de dire que la tradition est forte en Chine et les visites des lieux anciens le montre particulièrement. Le cérémonial y est encore fort et les chinois le respecte dans une sorte de reflèxe conditionné.

A la sortie de la maison, c'est quartier libre pour le reste de la journée, il doit être entre 4 et 5 heures...à nous le centre-ville!!

medium_Photo20_18A.jpg

 

medium_Photo28_10A.jpg

 

 

medium_Photo37_1A.jpg

20:59 Publié dans CHINE | Lien permanent | Commentaires (5)

lundi, 09 octobre 2006

(Le Temple n°13)

Il fait sombre dans la salle de prière. Sur les côtés , de grandes statues, côtes à côtes, longent les murs  jusqu'au plafond. Ce sont des disciples de Bouddha recouverts d'or et souriants d'un air comtemplatif. En face, remplissant la moitié de la salle de prières, deux immenses Bouddhas aux oreilles démesurées regardent droit devant eux, un regard porté au delà-de ce qui se trouve réellement là. Le centre de la pièce est fait de bancs sur lesquels sont assis les moines. Un moine fait face au autres sur un banc isolé au premier rang, il lit la prière tandis que ses condisciples se balancent hypnotiquement d'avant en arrière en allant chercher au tréfond d'eux-mêmes la sonorité la plus sereine qui leur soit possible d'émettre. Un son grave et émanant directement de leur centre de gravité et qui résonne jusqu'en bas de l'abdomen. Un son qui emplit les oreilles de celui qui l'entends et lui procure bien vite une détente propice à l'écoute des éléments autour et intérieurs.

Des svastika inversées sont déssinées sur chacun des bouddhas en or ce qui suscite mon étonnement. Ma tante m'explique alors que la svastika est un symbole bien plus ancien que le nazisme qui l'a simplement utilisé à des fins bien éloignées de sa signification première, à savoir un symobole religieux de l'Inde. J'en avais vaguement entendu parlé avant mais c'est vrai que de le voir aposé systématiquement sur chacune des statues vous fait vraiment vous dire que c'est bien dommage qu'un tel symbole ait été corrompu par une si terrible utilisation, un si horrible détournement.

La visite continue, il y des salles fermées au public qu'on devine magnifiques, une tour bouddhique composée de 7 étages et dont caque étage représente un niveau d'élévation en vue d'atteindre le Nirvana.

medium_DSCN0415.JPG

 

Ce temple a une autre caractéristique, c'est qu'on y trouve des objets japonais!! Quand on connait la tendresse réciproque que se vouent chinois et japonais, on ne peut qu'en rester baba...Pourtant, ce temple fut au Moyen-âge un lieux privilégié de la coopération culturelle entre la Chine et le Japon. Une lampe à huile japonaise en témoigne et elle est réstée allumée depuis tout ce temps. L'huile qui l'alimente vient du Japon et jamais les réserves n'ont faillies. Jolie symbolique...

Bon mais c'est pas tout, après cette matinée chargée perso j'en ai plein les pattes et j'ai l'estomac dans les talons. Nous nous dirigeons vers la sortie et comme l'après-midi va être tout aussi chargée, une fois n'est pas coutume, on file au Mac Do ;P...chinois le Mac Do SVP !!

medium_DSCN0414.JPG

11:45 Publié dans CHINE | Lien permanent | Commentaires (7)

vendredi, 25 août 2006

en attendant charly...


podcast

 

samedi, 15 juillet 2006

(Le Temple n°12)

Cette fois nous nous éloignons du centre ville et même de la ville. Nous commençons alors l'ascension d'une petite montagne...c'est là qu'est juché le Temple de Yangzu. Il trône au milieu de la végétation envahissante! Comme il a l'air paisible...'fin pas tout à fait, l'entrée est, à vrai dire, un peu prise d'assault, il faut passer par une antichambre comme à travers un sas rituel de purification, sans poser les pieds sur les pas de porte surélevé, on entre dans une petite tourelle au milieu de laquelle un bouddha acceuillant vous sourie, il est enfermé dans une cage de verre. De part et d'autre vous surplombent de grandes sculptures en bois à forme humaine et chacune d'elle represente un élement vital...Quand on contourne la cage du bouddha, on s'aperçoit alors qu'une seconde statue de Bouddha fait dos à la première dans cette cage de verre. Mais ce Bouddha là n'est pas amical...c'est un Bouddha guerrier, muni d'une épée et d'air menaçant, il est là pour nous avertir! Si nos intentions ne sont pas pures alors, nous n'avons que faire en ce lieu.

Nous ressortons alors au grand jour et c'est là le centre du temple, c'est le lieu de prière pour tous. Il faut se munir d'un baton d'encens fait d'un bois particulier. Selon l'essence choisie, la prière aura une signification différente. Les unes sont pour la famille et les proches, d'autres encore sont pour l'amour, certaines sont pour la santé...Une fois le bâton allumé, il faut alors se placer devant une grande statue de bronze avec son bâton entre les mains et commencer sa litanie toute personnelle en se balançant d'avant en arrière. C'est assez puissant comme vision, dommage qu'il y ai tant de monde. Heureusement le reste du temple allait être moins bondé...

 

medium_DSCN0403.JPG

 

Vous voyez sur cette photo, le feu et l'air.

 

medium_DSCN0408.JPG

 

Une fois la prière terminée, il faut alors déposer son bâton dans l'enensoir géant qui trône au mileu de cette cour d'entrée du temple. Mon frère fait une prière pour sa famille...au lendemain de son deuxième mariage avec sa femme, c'est de bonne augure ! :) Nous nous dirigeons alors vers une autre salle de prière, autrement plus impressionnante...celle-ci est fermée au public, on peut juste y jeter un oeil par les nombreuses portes qui l'ouvre sur l'extérieur. Elle est réservée aux moines, et justement, ils sont en pleine prière...

02:30 Publié dans CHINE | Lien permanent | Commentaires (3)

lundi, 10 juillet 2006

OUPS!

Han bah voilà!!

Bon et bien je m'en vais reprendre le fil de mon récit chinois hein...

 

vendredi, 07 juillet 2006

RDV à BERLIN


podcast

19:46 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (4)

mercredi, 05 juillet 2006

Stats et autres bizzareries

kick boxing 30,95%
fleur lotus 14,29%
fleur de lotus 11,90%
a - 4,76%
e- 4,76%
mer belle 4,76%
mirrorball 4,76%
soleil 4,76%
to- 4,76%
bouche cousue 2,38%
bouche scotche 2,38%
head kick 2,38%
hyperion 2,38%
putfiles mac 2,38%
troupes de marionnetistes 2,38%

 

Pour une fois que j'arrive à faire un copier/coller sur BS et que je comprends mes stats...Sauf le a- et e- et to- ?????...si quelqu'un a un début d'explenation...it is wilkommen ! tiens ça me rappelle quelque chose....wilkommen...wilkommen...??? HAN !! WILKOMMEN EN FUSSBALL ;D

Alors c'est qui qui va gagner ce soir !!?

 

medium_ballon-feu.jpg

 

 

OUAIS JE SAIS!! J'suis à fond là hein !!? ;D....A-A-A-a-a-a-a-l-l-l-e-e-e-z-z-z-z- les b-b-b-b-l-l-l-l-é-é-é-é-s-s-s-s !

 

EDIT DE 23h15

AYEEEEEEE !!! ON EST EN FINALE ! C'était dur mais, après un temps additionnel littéralement interminable, ayé, on y est :))

lundi, 03 juillet 2006

(Le Parc Millénaire n°11)

Une grasse mat' pour nous remettre de nos émotions?? Pff! On attendra d'être à Paris pour buller...on a 8 jours en tout dont déjà deux...derrière nous! C'est donc un troisième lever tôt pour notre troisième journée chinoise ! J'ai l'impression d'en avoir déjà vécu 10...tout va si vite...peu de temps morts mais des tempos détendus ça oui ;) Quoiqu'il en soit, les journées sont riches et celle qui commençait alors n'allait pas déroger à la régle. Le rendez-vous se trouve devant l'hotel et nous grimpons alors dans un mini-bus...spécialement affrété pour nous :)) Et bien autant vous dire que ce mini-bus n,'était pas de trop, car nous le remplissons allégrement! En route alors vers notre première destination de la journée...Le Parc Millénaire de Yangzu ! 

Pour y arriver, nous traversons toute la ville. Yangzu est vraiment une jolie ville et bien qu'elle soit considérée comme une ville de taille moyenne, je peux vous assurer que je l'ai trouvée bien grande! Il y a beaucoup d'animation dans le centre. Ici aussi, le foisonnement de la vie, du mouvement et des couleurs envahit la vielle ville, parsemée de monuments anciens. Ce qui me marque le plus, c'est que la ville est pleine de petits lacs et de cours d'eau sur lesquels voguent de belles barques ornementées. Les plus grande sont surnommées "bateaux-dragons" (sur ce coup là, ça a quand même plus de gueule que nos bateaux-mouches :S !). Ces points d'eau sont les bienvenus en cette journée tout particulièrement chaude et ensoleillée. 

 

medium_Photo02_36A.jpg
medium_Photo06_32A.jpg

Nous arrivons à l'entrée du parc. Il y a foule, les chinois sont en vacances nationales et ça se sent ! La ballade commence en longeant le slim western lake, lac alambiqué qui s'étire en plusieurs branches à travers tout le Jardin. Au centre du Parc, c'est un dédale de chemins et de ponts qui traversent le lac de toutes parts. C'est beau ! Et il fait chaud ! ;) Il y a aussi de grands bâtiments qui, autrefois, appartenaient aux différents maîtres des lieux. Se succèdent encore des marres de lotus (!!!!!), de grandes vasques en fonte datant de plus de mille ans et dans lesquelles nagent de petits poissons :). Il y a enfin de grandes forêts de bambous dont je tombe littéralement amoureuse ! Le pont le plus imposant du parc est un pont couvert. Cinq pagodes aux toits jaunes se superposent en son centre, l'une bien au dessus et les quatres autres tout autour. Les soirs de pleine lune et avec un ciel dégagé, les toits des pagodes difractent la lumière pour faire apparaître quinze lune sur les eaux du lac... La ballade est magnifique, mais au bout de deux heures, nous commençons à griller sur place ! Nous pressons un peu le pas, du moins autant que nous le pouvons! Ma grand-mère est tout simplement admirable, elle suit le rythme malgré son âge, âge dont elle tire assez de fierté pour qu'il puisse être dit, c'est-à dire, 84 ans!

 

medium_DSCN0399.JPG 

Nous nous arrêtons un peu avant la fin pour nous assoir un peu à l'ombre et jeter un coup d'oeil à une jolie boutique...Il y a de jolies choses parmis tous les trucs un peu kitsch que les marchands ambulants du monde entier resèrvent tout particulièrement aux touristes ;) Avec la copine de mon cousin, on craque pour des ombrelles chinoises...oui oui comme celles que l'on trouve piquées sur les grandes coupes glacées dans les restaurants, mais en GRANDEUR NATURE !!  

 

medium_Photo33_5A.jpg

Arrivés sur le parking, c'est l'heure des comptes des coups de soleil et tout le monde en prend pour son grade...de couleur de peau ;)

J'ai déjà faim, pourtant, nous avons le temple à visiter avant...vite vite, nous grimpons dans notre mini-bus, Bouddha nous appelle....

23:05 Publié dans CHINE | Lien permanent | Commentaires (4)